Philosophie et Raison
20 septembre 2009

Textes connexes
Le Capitalisme - Accumulation de l'argent et endettement

VIVE LA CROISSANCE :))) :\\ >>

L'Utopie ou la Mort - René Dumont - Editions du Seuil - 1973 - Extrait






Toute structure économique individuelle ou collective, mais autonome (privée), nécessite obligatoirement une réserve d’argent permanente pour les besoins de fonctionnements présents et avenirs; un capital pour les (grosses) entreprises, un compte épargne pour les familles.
Dans le principe cette « réserve » devrait n’être alimentée que pour les frais de fonctionnement et les investissements. Mais c’est peut-être des restes de comportements primitifs qui poussent autant les individus que les grosses entreprises et surtout les grands groupes (dirigées par des hommes !) à prélever et accumuler toujours au maximum du possible, et pour les grandes structures, probablement bien au de-là de leurs prévisions avenirs.
Cette recherche permanente du profit maximum constitue d’abord une ponction au niveau de la production qui ne peut qu’être au détriment de la capacité de l’ensemble à consommer cette production. Ensuite, cela semble mener à une accumulation de richesses sous forme de biens inutiles à l’ensemble, et de liquidités qui ne reviennent à l’ensemble (donc à la consommation) que sous forme de prêts que cet ensemble doit rembourser…
Ce qui revient à dire que l’endettement croissant (à mon sens également SANS FIN) des ménages des collectivités des administrations et des Etats, est inéluctable et intimement lié à ce fonctionnement économique, et que c’est précisément cet endettement qui induit la nécessité de la croissance également sans fin. Croissance économique qui implique l’augmentation de toutes les quantités, ainsi que celle de la pollution et l'épuisement des réserves...


Totalité de l'article >>